Publicité

Actualité

Côte d’Ivoire : Après  les lourdes peines contre Bendjo  Le PDCI réagit : «C’est un harcèlement à relent politique »

Côte d’Ivoire : Après les lourdes peines contre Bendjo Le PDCI réagit : «C’est un harcèlement à relent politique »

 unite.ci, Abidjan le 03 juillet 2019 : Le secrétariat exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié du pouvoir) s’est indigné mercredi de la condamnation de l’ex-maire du Plateau (quartier des affaires) Noel Akossi Bendjo, dénonçant un « harcèlement à relent politique des militants du PDCI à quelques mois » des présidentielles.

Révoqué en août 2018, en Conseil des ministres, de son poste de maire du Plateau qu’il occupait depuis dix-sept ans, Noël Akossi Bendjo vit depuis en exil en France où il séjournait déjà au moment de sa révocation.

2 juillet 2019, Bendjo à Paris avec l’Ambassadeur Gomis, Henriette Bédié et d’autres responsables du PDCI, venus accueillir l’ex président Henri Konan Bédié, arrivé d’Abidjan

Mardi, il a été jugé par contumace par le tribunal correctionnel d’Abidjan au terme d’une brève audience au cours de laquelle, seuls deux témoins ont pris la parole: Fatoumata Koné, agent du service financier de la mairie du Plateau et Jacques Yapi, qui avait assuré l’intérim après la révocation de M. Bendjo dont il était l’un des adjoints.

Le secrétariat exécutif « s’indigne de cette condamnation arbitraire du maire du Plateau Akossi Bendjo, secrétaire exécutif chargé de l’organisation et de la mobilisation, survenue sans que les enquêtes annoncées par le gouvernement aient été portées à la connaissance du public, » a dit Aminata N’diaye [photo], porte parole du PDCI.

Quelques heures plus tard, après cette condamnation du secrétaire exécutif, le président de la JPDCI urbaine Valentin Kouassi a été libéré alors qu’il était placé en détention deux jours plus tôt pour une nécessité d’enquête.

Le secrétariat exécutif « condamne ce déni de justice » et dénonce « un harcèlement à relent politique des militants du PDCI à quelques mois des présidentielles », a poursuivi Aminata N’Diaye.

La suite
Publicité

UPL-CI © 2016 Tous droits réservés